Quels sont les bénéfices du bilinguisme ?





On entend souvent que le bilinguisme retarde l’acquisition du langage et entrave le bon développement linguistique chez l’enfant. De récentes études qui ont été menées afin de connaître l’effet du bilinguisme démontrent pourtant le contraire. Le fait de parler plusieurs langues procure plusieurs avantages, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte.

Amélioration des fonctions exécutives

Les fonctions exécutives sont les habiletés cognitives permettant à une personne de réguler et de contrôler ses pensées, ses actions et ses émotions face à de nouvelles situations non-routinières. Grâce aux fonctions exécutives, un individu est capable, entre autres :

  • D’organiser et de planifier les tâches en fonction des objectifs fixés ;

  • D’élaborer des stratégies ;

  • De rester attentif ;

  • De maintenir une flexibilité mentale.

Selon une étude qui a été menée par des chercheurs du centre médical de l’Université de Georgetown, le volume de matière grise chez les individus bilingues est plus important que celui des monolingues. Cela a été observé surtout dans les zones du cerveau pariétal et frontal qui jouent un rôle dans le contrôle des fonctions exécutives.

Quand une personne parle plus d’une langue, son cerveau fait un effort pour basculer d’une langue à une autre. Elle doit apprendre à ne pas mélanger les deux langues et à choisir la bonne en fonction de chaque situation qui se présente. Grâce à cette gymnastique cérébrale, un enfant ou un adulte polyglotte peut effectuer plusieurs tâches à la fois. Il peut s’adapter rapidement aux nouveaux changements et se montre  plus capable de mémoriser les nouvelles informations (comparé à un monolingue). 

En outre, un bilingue est doté d’une meilleure capacité de concentration et il est plus apte à inhiber les éléments perturbateurs pouvant l’empêcher d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé. Ayant de meilleures capacités cognitives, il est plus réactif et apte à résoudre des problèmes complexes. Le bilinguisme développe donc l’intelligence.

Le bilingue a aussi une meilleure capacité de raisonnement, d’adaptation et d’apprentissage. Son cerveau sait acquérir et traiter rapidement les informations. Cela rend plus aisé le développement de nouvelles aptitudes, dont les aptitudes linguistiques.

Enrichissement de la culture de l’individu

Le bilinguisme permet d’apprendre une autre culture et de s’y adapter. En effet, le bilingue utilise tous les codes sociaux qui accompagnent la langue qu’il parle. En jonglant entre deux cultures, il voit la vie sous deux façons différentes, ce qui lui donne une meilleure capacité de réflexion face aux difficultés qu’il rencontre. Les décisions qu’il prend sont donc plus rationnelles, moins fondées  sur ses émotions et ses instincts.

Comme il a plus d’opportunités pour interagir avec d’autres personnes qui parlent les deux langues, un bilingue est plus ouvert d’esprit et présente une sensibilité plus importante à la communication. Par rapport à un monolingue, il apprécie plus les voyages à l’étranger et les différences de cultures. Il a moins peur du changement, des nouvelles expériences et des  rencontres. Il peut donc se faire facilement de nouveaux amis.

Protection du cerveau contre le vieillissement

La stimulation constante du cerveau des personnes âgées bilingues retarde la dégradation cognitive liée à l’âge. Cela a été démontré grâce à plusieurs études, dont celle des chercheurs de l'Université d'Édimbourg. Cette étude montre que si l’acquisition d’une deuxième langue a eu lieu durant l’enfance ou à l’âge adulte, les performances cognitives du bilingue sont meilleures par rapport à celles d’un monolingue.

D’autres études, dont celle conduite par l'Institut de recherche Rotman, à Canada, et celle menée entre 1947 et 2010 par l’Université d’Edimbourg, suggèrent que la pratique à long terme d’au moins deux langues permet de retarder la progression de l'Alzheimer. Même si le bilinguisme n’empêche pas la démence, l’apparition des symptômes ne survient qu’environ 4 à 5 ans plus tard. Même quand la maladie est déjà là, les sujets demeurent fonctionnels grâce à la réserve cognitive qu’ils ont développée.




Compétitivité sur le marché de l’emploi

Il n’est pas rare de voir des offres d’emploi avec des mentions comme « maîtrise de l’allemand est un plus ». Dans le contexte actuel de mondialisation, le bilinguisme est ainsi un réel avantage compétitif permettant à un candidat de se démarquer de ses concurrents. En parlant plusieurs langues, il est plus facile de décrocher des postes convoités au sein des entreprises internationales.

Par ailleurs, le bilingue peut bénéficier de meilleures opportunités de carrière. Il peut travailler dans son pays d’origine, mais également à l’étranger. Il a aussi plus de choix en terme d’emploi.

Les avantages du bilinguisme sont donc nombreux. Bien qu’il soit possible d’apprendre une nouvelle langue à tout âge, des études ont permis de démontrer qu’une exposition linguistique précoce permet à l’enfant de mieux maîtriser la langue étrangère. Ainsi, n’hésitez pas à parler à votre enfant dans une langue qui n’est pas la vôtre  ou à l’inscrire à un cours de langue, chez Open Mind virtual school, par exemple.





Subscribe to Our Site